Déjà client ?

Connectez-vous pour retrouver toutes les informations de votre compte.

Mot de passe oublié ?
Nouveau client ?

Nouveau sur Kokopelli ? Créez votre compte en 30 secondes !

Semences Biologiques,
libres de droits
et reproductibles

Kyria et Manu

Producteurs multiplicateurs de semences en Ariège

 

Si vous avez l’occasion de parcourir les chemins d’Ariège à pied, à vélo ou même à cheval, vous serez sûrement freinés dans votre course à une vingtaine de kilomètres de Kokopelli, le long de la “Voie Verte”, par une douce odeur de cuisine s’élevant au milieu des herbes. Vous apercevrez alors une petite caravane entourée de tables, de chaises et d’aromatiques. Un peu plus loin, une vraie danse de cultures, une serre et une myriade d’insectes affairés. Vous serez arrivés au coeur des “ Champs de Gaya” de Manu et Kyria, là où poussent les légumes dont le fumet de cuisson nous enivre. 

« Si tu étais passée début avril, tu aurais vu une prairie » annonce Manu, en servant un client bien attablé sous les tonnelles. Au menu du snack, des produits locaux en attendant de pouvoir découvrir des plats confectionnés à bases des variétés Kokopelli.  « En rencontrant l’association, nous avons réalisé que la semence était pour nous la base de la vie. Mais une fois le projet lancé, nous avions envie de faire vivre les variétés et le lieu. Nous avons donc créé le “Botanie Break”, une petite halte pour se reposer et découvrir des variétés rares. » 

Il est donc possible ici de goûter aux saveurs oubliées sous forme de galettes de légumes, de crêpes à la confiture et de piroulis aux fruits, ces fameux bâtons glacés dont le vrai nom a été lui-aussi oublié. « Nous sommes tous nouveaux dans ce milieu, tout est aventure et nous avions besoin de partager et d’échanger sur notre démarche. » Une démarche qui a vu le jour de manière prolifique. Encouragés par l’association, Manu et Kyria se lancent à la recherche d’un terrain pour s’installer. Ils finissent par trouver cette prairie qu’ils décrivent comme parfaite pour la production de semences : plate, ensoleillée, longée par un cours d’eau, avec un bâtiment de séchage et avec cette possibilité inouïe de créer un lien direct avec le public. Enherbée en prairie de fauche depuis plus de quinze ans, ce lieu semblait n’attendre que leur venue. 

Une simple bâche posée au sol, quelques arrosages en début de repiquage et nous voici en face d’une forêt de courges Maxima, Moschata et Pepo où bourdonnent 1001 pollinisateurs pressés. La quinoa “Mint Vanilla”, testée en semis direct et en repiquage, en sol nu et en paillage s’élève vers le ciel. « Le paillage est un de nos meilleurs alliés pour aider nos variétés à s’adapter à l’alternance de sécheresses et de fortes pluies, climat caractéristique de l’Ariège. D’ailleurs, une première sélection naturelle s’est imposée d’elle-même car nous n’avons pas encore eu le temps d’installer le système de goutte à goutte. Nous nous assurons également, en semant plus que nécessaire, une production vivrière et la possibilité de sélectionner les plants les plus vigoureux afin qu’ils nous offrent une belle production de semences. Cela demande plus d’organisation et de technicité que si nous faisions uniquement du maraîchage mais nous sommes très fiers. Heureusement, pour cette année, nous n’avons pas eu besoin de gérer l’hybridation grâce aux productions choisies par Kokopelli et l’absence de productions maraîchères aux alentours. » 

Ce gain de temps ne semble pas de refus pour leur permettre de profiter de la vie de famille et de leurs deux enfants en bas âge. Surtout que des projets, ils n’en manquent pas : des ateliers sur la production de semences, la découverte des plantes botaniques oubliées, la fabrication d’hôtels à insectes… Toujours dans cette idée de transmission et de partage. « Nous sommes en perpétuelle expérimentation. Il n’y a pas de recette parfaite pour comprendre la nature. Le mieux étant encore l’observation et l’écoute. Il est fou de penser que l’on peut stabiliser la vie végétale dans un monde stabilisé. Le monde est en perpétuel changement. On ne peut pas s’approprier le vivant, le privatiser et le contrôler. » 

Les multinationales de la semence, Manu et Kyria ne souhaitent pas en entendre parler. « Nous avons réfléchi un système de polyculture élevage, loin de toute dépendance vis-à-vis de l’extérieur. Nous allons bientôt installer les canards coureurs indiens, si friands des limaces qui se baladent sous la paille. Notre amendement sera à base de fumier de nos moutons et notre paille, aujourd’hui achetée à un voisin, sera récupérée de la culture céréalière. Nous avons des cochons qui s’occupent du labour et des restes de culture et nous allons installer des ruches pour prévenir la baisse évidente des pollinisateurs. » C’est au milieu de cette organisation bien pensée, sous le sourire satisfait du jeune couple, que se forment patiemment les premières semences, bien au chaud au cœur des fruits de cette belle prairie ariégeoise. 

 
 
 
Livraison 24H
Paiement sécurisé
Semences libres de droits et reproductibles
Origine biologique certifiée