Déjà client ?

Connectez-vous pour retrouver toutes les informations de votre compte.

Mot de passe oublié ?
Nouveau client ?

Nouveau sur Kokopelli ? Créez votre compte en 30 secondes !

Semences Biologiques,
libres de droits
et reproductibles

Jean-Michel

Producteur multiplicateur de semences en Haute-Vienne

Dans le petit hameau “au delà de la rivière”, situé dans les verdures du département de la Haute-Vienne, à la limite du département de la Creuse et dans le périmètre du Parc Naturel Régional de Millevaches en Limousin, association culturelle, élevage, cultures maraîchères et production de semences animent le grand manoir rénové, la longère et la cinquantaine d’hectares où Jean-Michel travaille depuis de nombreuses années. Le son des cymbales et le meuglement régulier des vaches Limousine du GAEC des champs libres, qui espèrent justement toujours trouver une herbe plus verte dans le champ voisin, accompagnent au quotidien le maraîcher et producteur de semences. Ici, tout se partage. La salle commune de la ferme est le lieu des repas; le hangar de séchage et tri des semences sert ensuite de lieu de stockage des produits d’achats groupés pour finir l’hiver venu par devenir l’étable des bovins. Au printemps, tout le fumier est épandu sous des bâches pour le compostage, et le cycle reprend ainsi, avec des activités liées qui permettent une harmonie de polyculture-élevage. 

Ce n’est donc pas étonnant, au moment où la cloche retentit pour prévenir de l’heure de la “pause café” du matin, de voir tous les salariés des champs rejoindre la grande salle à manger et, tout en grignotant quelques gâteaux et donnant des nouvelles de son secteur principal, participer à l’équeutage des dizaines de caisses de haricots pour les conserves. Les fruits dont la semence a été extraite et recueillie par Jean-Michel ont donc ici une deuxième vie grâce à l’atelier de transformation de Corinne. Un grand bain-marie de collectivité et un vieux stérilisateur autoclave attendent tomates, piments doux et oignons pour de merveilleuses piperades, conserves et coulis. « Le souci, ça a été l’année où on n’a eu que des tomates vertes à produire pour la semence. Personne ne voulait de nos ratatouilles vertes, rit Jean-Michel en comparant les couleurs des nombreux rayons du cellier. Cette année, avec nos 130 kgs d’“Orange Queen”, on a ajouté quelques tomates rouges destinées au maraîchage. » Des pistous, poivrons à l’huile et jus de petits fruits complètent la gamme de Corinne aux jolies étiquettes personnalisées.

« Il y a quelques années, nous avions une autre ferme rattachée au GAEC et nous pouvions ainsi choisir nos variétés de consommation en gérant l’isolement. Nous avions des courgettes ici, des pâtissons là-bas… Des cornichons là-bas, pour faire du concombre ici… Maintenant que nous avons loué à de jeunes maraîchers qui s’installent, je ne fais quelque chose du fruit que si cela est possible. L’important est de faire de la bonne graine. » Et vu le nombre de productions excédentaires que lui offrent ses plants, Jean-Michel ne semble pas avoir de souci à se faire. Du coup, il peut se permettre de rechercher la qualité : « Sur le panais, je ne ramasse que les semences des ombelles primaires, car ce sont les meilleures… L’objectif de la plante est également de faire la plus belle graine possible. Je me contente juste de la ramasser avec la tige et de laisser la sève monter avec la chaleur pour finir la maturité des semences. » 

En écoutant, à chaque rencontre avec une variété, toutes les informations que Jean-Michel nous délivre, sans même y penser, sur la croissance, les difficultés, les prévisions annuelles de chacune d’entre elles, on aimerait pouvoir découvrir tout le parcours, vraisemblablement passionnant, de ce producteur si discret, qui offre le fruit de son travail, chaque année, depuis 1996. « Quand je suis devenu maraîcher, les variétés qui m’intéressaient n’étaient pas disponibles en certification AB. Les semences que je trouvais étaient tâchées de produits phyto-sanitaires. Je me suis inscrit en formation de production de semences en agriculture biodynamique et j’ai commencé à produire des semences. J’utilise régulièrement l’apport de poudre de roche dans le compost, la préparation de bouse (500), la rotation par types de légumes… »

Malgré toutes ses connaissances, Jean-Michel continue toujours de s’interroger sur le vivant. Yeux dans les yeux avec les maïs “Sweet Painted Hills” qui se redressent progressivement suite à de fortes bourrasques, il reste perplexe :  « Je suis encore étonné par certaines choses… Comment expliquer la capacité de tension cellulaire des maïs qui ont subi une verse?… » Les nombreux phénomènes biologiques, bien qu’il ne les ait pas étudié, il les observe chaque jour et apprend, aux côtés de la nature, comment l’accompagner dans sa production jusqu’à la semence. On ne peut que se trouver admiratif devant toutes les méthodes du producteur; lorsqu’il roule au tracteur sur les gousses de navet et de radis pour en extraire la semence autant que lorsqu’il détache précautionneusement les fleurs fanées de capucine “Jewel Mix” pour faciliter la montée en graines…

Alors que la cloche avertit les travailleurs que les bons produits du GAEC sont prêts à leur redonner des forces pour l’après-midi, Jean-Michel longe le lot des 8 serres du terrain, rejoint la petite place de framboisiers au centre des bâtiments, et se laisse frôler par les parents hirondelles qui s’affairent, au ras du sol, pour nourrir leurs cinq petites têtes dépassant des nids de terre bien accrochés aux poutres du lieu de vente des Champs Libres. C’est cette image que nous garderons de Jean-Michel, très calme et réfléchi, ôtant ses bottes pour rejoindre ses associés et salariés autour de la grande table commune. L’image d’un producteur qui, au fil des années, a mis en place une dynamique collective au coeur de laquelle la biodiversité s’épanouit de plus belle chaque saison.

 

 

 

Livraison 24H
Paiement sécurisé
Semences libres de droits et reproductibles
Origine biologique certifiée