Semeur de Vie depuis 1999 !


Semences potagères et aromatiques Bios, libres de droit et reproductibles (non-hybrides F1 et non-OGM)


Newsletter de Kokopelli

Calendrier de semis

Contact

Rechercher sur le Site

~ Votre Panier est vide ~

Accéder au Panier

La Terra Preta: les Sols étonnants de l'Amazonie

Bernard Declerq Bernard Declercq

Présentation

Depuis 2006, Bernard et Deepika ont effectué de nombreuses recherches sur la Terra Preta à Pebblegarden, à Auroville dans le sud de l'Inde. Qu'est la Terra Preta? C'est de la terre noire anthropogénique étonnamment fertile que l'on trouve dans la forêt Amazonienne. Elle y a été élaborée, in situ, en transformant les sols extrêmement pauvres en une merveille de fertilité. Quelle est la clé de cette transformation? Les charbons de bois, certainement, et peut-être les poteries. Tous les reliquats de la vie quotidienne familiale ou communautaire étaient mis à profit pour l'élaboration de cette terre noire. Il n'y entrait pas d'apports extérieurs. La finalité de l'atelier est de partager nos recherches et d'encourager les participants à plonger dans le phénomène de la Terra Preta et de participer à la découverte de ses secrets cachés.

Voici un extrait de l'essai rédigé par Bernard, dans l'ouvrage "Les Semences de Kokopelli", intitulé: "Les Sols étonnants de l'Amazonie".

Terra Preta: la fertilité étonnante des sols tropicaux

Les terres anthropogéniques noires et fertiles se trouvent généralement dans les zones tempérées, par exemple les sols bien connus de la Hollande et des Flandres créés par des techniques de "plaggen". Les sols noirs anthropogéniques les plus étonnants sont, néanmoins, les sols de Terra Preta que l'on trouve dans les forêts pluviales de l'Amazonie. Cette terre noire, créée il y a des milliers d'années par les Indiens Amazoniens d'autrefois, se caractérise par une fertilité auto-génératrice et constante. Elle a évolué grâce à l'action humaine, en partant de l'un des sols les plus pauvres du monde, très enclin à la dégradation, pour se transformer en sol vivant qui n'a pas son égal en tout autre lieu de la planète. Le fait surprenant de la Terra Preta c'est que, contrairement aux sols de plaggen, dont les mottes d'horizons humifères furent apportées directement des bruyères, la Terra Preta a évolué in situ sans fertilisants ni mottes amenés de "l'extérieur". Bien que le secret de la Terra Preta n'ait pas été complètement percé, il est maintenant certain que le charbon de bois constitue l'agent principal à l'oeuvre dans cette métamorphose fascinante.

Il est également très intéressant de souligner que des très grandes parties de la Forêt Amazonienne sont d'origine anthropogénique.

Expérimentations avec la Terra Preta au Pebblegarden

Il est vraisemblable que les Amazoniens pratiquaient un système similaire à celui du raab. A ce qu'il semblerait, un tel système est encore pratiqué de nos jours en Amazonie mais il ne résulte pas, apparemment, en la formation de Terra Preta. Malheureusement, il n'est pas possible de pratiquer le raab au Pebblegarden car notre sol est composé de 40 à 60 % de pierres et de graviers. Nous avons, néanmoins, réalisé une expérimentation à petite échelle avec de bons résultats. D'autres expérimentateurs ont également fait état de bons résultats.

Il nous semble vraisemblable qu'une action synergétique de nature physique, biologique et énergétique pourrait résulter en un équivalent de la Terra Preta. En d'autres mots, il est possible que la composition ou l'arrangement des composants physiques, tels que le charbon de bois, etc, a induit un dynamisme qui a généré cette activité biologique très intense si caractéristique des sols de Terra Preta.

Pour la confection de charbon de bois, nous utilisons un four appelé le "four Iwasaki", constitué à partir d'un ancien baril de pétrole. L'avantage important de confectionner le charbon de bois dans un baril, plutôt que de la manière traditionnelle, est la possibilité de récupération de vinaigre de bois. Le vinaigre de bois est, en effet, un excellent agent probiotique soit en tant que promoteur d'harmonie végétale soit en tant qu'améliorant des sols.

A chaque fois que nous travaillons nos planches de légumes, nous ajoutons du charbon de bois. Ce charbon de bois est parfois imbibé d'une solution aqueuse à 10% de vinaigre de bois.

Nous préparons des lamelles d'argile paramagnétique d'environ 1 cm d'épaisseur et 15 centimètres carrés de superficie. Pour ce faire, nous mélangeons de la poudre de granite avec de l'argile obtenue lors de creusements de puits. Ces lamelles d'argile sont cuites dans le four lors de la confection de charbon de bois. L'idée est ici de dupliquer l'influence des débris de poterie dans la Terra Preta.

Nous utilisons régulièrement deux fois de l'EM étendu (Efficient Micro-Organisms, méthode développée par le Japonais Teruo Higa). Une expérimentation a mis en valeur un accroissement de 40% de la production de biomasse dans les parcelles traitées avec du charbon de bois pulvérisé inoculé avec des EM par rapport à la parcelle-témoin. Les EM sont réputés empêcher que les pores des charbons de bois se colmatent sous l'effet des polluants. Les planches de légumes sont toujours mulchées avec du foin ou des feuilles partiellement décomposées. Ces mesures devraient assurer une activité biologique optimale dans les planches du jardin.

Comme nous sommes avant tout des personnes pratiques, notre approche de la Terra Preta depuis 2006 a été principalement empirique. Comme tous les jardiniers expérimentés, nous connaissons suffisamment notre jardin pour découvrir si quelque chose fonctionne ou pas. Nous avons néanmoins établi des planches dans le jardin qui sont étudiées afin d'évaluer les expérimentations réalisées selon notre thèse sur les charbons de bois et les débris de poteries paramagnétiques.

Bernard Declercq Bernard Declercq
Atelier animé le 3 mai, 30 places disponibles (20 restantes)

Réserver sa place

Ce site est une création de Étienne Samson, de Ananda Guillet avec l'aide d'Ivan Thé pour la mise en page des articles  ~ Contactez un Webmaster ~