Semeur de Vie depuis 1999 !


Semences potagères et aromatiques Bios, libres de droit et reproductibles (non-hybrides F1 et non-OGM)


Newsletter de Kokopelli

Calendrier de semis

Contact

Rechercher sur le Site

~ Votre Panier est vide ~

Accéder au Panier

Kokopelli-Suisse

Joël Vuagniaux responsable de Kokopelli-Suisse

Introductionsommaire

Joël Vuagniaux responsable de Kokopelli-Suisse Joël Vuagniaux
responsable de Kokopelli-Suisse

Il faut parfois situer les choses dans l’espace et dans le temps pour en donner une mesure. Alors disons que cela fait maintenant deux ans, qu’avec Jean-Marc Guillet, nous décidions autour d’un pique-nique épique à Bezouotte, en Côte d’Or, dans l’explosion végétale d’un vrai printemps, qu’il valait la peine de donner une chance à mes compatriotes de percevoir dans leurs jardins le son magique de la flûte de Kokopelli. Nous achevons donc la deuxième année du parcours de Kokopelli en terre helvète et la quantité de semences invitées à s’installer dans les potagers est telle que nous fûmes à l’occasion en rupture de stock !

Le premier mot.

Si quelques mots simples devaient résumer l’an 2011, j’écrirais en premier lieu le mot Merci! Les occasions de reconnaissance se succèdent à un rythme soutenu et la liste des personnes qui, d’une manière ou d’une autre, “font” Kokopelli-Suisse s’allonge régulièrement. Je commencerai par vous remercier vous: les membres, actifs, soutien ou bienfaiteurs qui avez rejoint Kokopelli-Suisse. Vous aussi qui avez cette année cultivé Kokopelli dans votre jardin ou en vous. Et puis Merci à toute l’équipe de Kokopelli à Alès et Jean-Marc Guillet en particulier pour son attention et son soutien fidèle. A Dominique pour la confiance, à Blanche pour ses lumières !

Puis aux membres du Conseil de Kokopelli-Suisse qui m’accompagnent, dans la tâche de mener Kokopelli par monts et par vaux. A Sandra Baeriswil, Jean-Denis Borel, Cédric Chezeaux, Monique Duss, Claire Hofmann Chalard, Christophe Leuthold, Saskia Von Fliedner, Michel Von Wyss et Sarah Banderet au secrétariat. C’est aussi grâce aux moments d’échanges et de partage que se trace la route à suivre. Je suis également très reconnaissant à Maurice Chaudière et à Eric Petiot de leur visite et de l’inspiration qu’ils ont apportée à Kokopelli-Suisse.

Au quotidien, dans nos multiples activités et interventions Kokopelliennes, je voudrais citer ici les personnes qui d’une manière ou d’une autre ont, au cour de ces derniers mois, contribués à notre épanouissement. Il s’agit de: Anne-Christine Hodel, Muriel Gernigon, Jean-Jacques Rivier, Sylvie Couchepin, Carol Le Courtois, Isabelle Chapalay, Barbara Senn, Anne-Marie, Céline, Caroline, Tina, Fabienne, Olivia, Patrick, Noor, Marula, Frédéric, Stéphane, Pit et Michael, Maud, Béatrice, Justine, Caroline et Edouard, Enrique et son équipe, Emmanuel et Angeline, Regula et Thomas Kalt, Yannick Sevelinge, François Devenoge et ses camarades futurs agriculteurs bio, Pascale et Guido de la “Ferme du Chat Noir” et de la Sauge à Cudrefin, Nelly Couchepin pour son accueil, Luigi de “Stop OGM”, Margot et Jésus de la “Maison du Prieur” à Romainmôtier, Paul Sautebin, Lina Dubied et le “Marché Bio de Saignelégier”, Renée Bally de Progana, Mads Olesen et l’équipe du Forum et des “Journées des Cinq Continents” à Martigny, le Festival du “Film Vert” à Genève et Orbe, Francis, Yvette et le Centre Culturel “Pôle-sud”, Pierre-Alain Indermuhle et “Ecojardinage”, Anne Gueye “d’Uniterre”, Josef Zisyadis et “la Semaine du Goût”, “Le Topinambour”, Martine et Co, “l’Aubier” à Montezillon, Michel et “Semer l’Avenir”, Nicola et Salomé, Le “Jardi-FanClub”, Messieurs Graber et Bouille de la “Fédération Suisse des aveugles et malvoyants”, Julien de “La Salamandre”, les membres de l’association “Vie-Sur-Terre”, le Réseau Permaculture-Valais, et toutes celles et ceux que j’ai pu oublier.

Il y a aussi quelques personnes ou organisations qui, cette année, ont joué un rôle particulier et déterminant pour Kokopelli-Suisse.

Une aide de la Fondation Pour une Terre Humaine.sommaire

En tout premier lieu, la “Fondation pour une Terre Humaine”1, Jean-Louis Gueydon de Dives et José-Louis Gil en particulier, qui nous ont soutenus financièrement dans les premiers mois de l’année, ce qui nous a permis de mettre en place l’essentiel de la structure qui nous permet aujourd’hui de travailler à l’épanouissement de Kokopelli en Suisse. Je suis très reconnaissant et honoré de leur confiance et de leur présence à nos côtés. Leur aide a été déterminante.

Une équipe.sommaire

Kokopelli-Suisse c’est une magnifique équipe. Une joyeuse bande qui s’anime au premier souffle du petit joueur de flûte bossu et qui, tôt le matin et tard le soir, dans tous les coins du pays, charrie cartons et paquets, par tous les temps et porte plus loin l’essence même de ce qui nous habite: le partage et la célébration de la vie, la transmission de la fertilité et le “souffle” de Kokopelli. Le “Navoti” 2 cher à nos frères Hopi, cet “esprit” ce chant de la semence, qui lorsqu’il est présent fait la différence, et qui “parle” à tant de nos amis, membres ou clients. Une semence libre, vivante, fertile et reproductible ; voilà ce que nous sommes si fiers de transmettre plus loin, afin de la confier, à travers vous lecteurs, jardiniers et paysans, à la Terre-Mère qui nous a portés, nous porte et qui portera les générations futures si nous le voulons.

équipe Les amis La Délégation turque sous la conduite souriante de Olcay Bingöl
et Philipp de Hollande posent pour Kokopelli lors du Forum Européen pour la Souveraineté Alimentaire à Krems en Autriche en Août 2011

Je sais que l’aventure semble de moins en moins probable et que depuis le terrifiant désastre de Fukushima et la contamination de la chaîne alimentaire planétaire, la crainte et la rage sont parfois plus fortes que l’espoir. Et pourtant ! Gaïa et les enfants de demain seront là. Pour le meilleur ou pour le pire. Passage décisif de l’univers amniotique et serein au jus étrange dans lequel il faut pourtant s’ébattre, un peu comme nage un chien amnésique...

Pourtant, espoir !sommaire

Je me suis rendu en août dernier au “Nyeleni 3 Forum européen pour la souveraineté alimentaire” à Krems, en Autriche, à l’invitation de la “Plateforme suisse pour la souveraineté alimentaire” et “d’Uniterre”. Durant une semaine, nous (400 délégués de 35 pays européens) nous nous sommes attelés à la rédaction d’une déclaration commune et à définir un plan d’actions pour la concrétisation de la souveraineté alimentaire en Europe “maintenant” 4. J’ai dû, durant ces 7 jours, me rendre à l’évidence: du Sud au Nord et d’Est en Ouest, la situation des paysans et en fait de la démocratie est assez catastrophique à plus d’un titre je ne vais pas développer ici MAIS, la détermination et l’énergie des personnes présentes, me paraît sans précédent dans les mouvements que j’ai pu connaître jusque ici. Terre, eau et semences, ont été au centre des débats et discussions. Mais aussi migration, justice sociale, pratiques agro écologiques, économie alternative, etc.

Beaucoup de jeunes et de femmes sont engagés dans la reconquête de nos espaces de vie, de productions et d’échanges alimentaires et il est certain que le rouleau compresseur-destructeur “trans” et “multinational” a désormais un gros caillou dans sa chaussure gauche. Et puisqu’il avait déjà un trou dans sa chaussure droite... ça va boiter. Nous sommes les acteurs du changement; si nous désertons les hypermarchés, ils disparaîtront et ce funeste système avec.

Muriel au centre, avec Céline (gauche) et Olivia (droite). Muriel au centre, avec Céline (gauche) et Olivia (droite).

Nous devons développer les capacités de résilience, de partage et de réorganisation du Monde qui nous seront indispensables pour prendre place dans ce temps de transition vers un futur de nouveaux paradigmes, que je vois d’abondance partagée. Ce fut un grand plaisir de rencontrer, entre autres, les amis de Longo Maï et de la délégation turque dont le dynamisme m’a impressionné. Ils recevront bientôt la visite de Kokopelli qui se rendra en Turquie pour un premier séminaire sur la production de semences.

Le mot suivant qui me vient a l’esprit c’est “plaisir” tant les activités avec l’équipe et les rencontres avec nos membres et avec le public qui furent les nôtres cette dernière saison, ont été l’occasion de moments de joie et de riches échanges. Nous venons de passer la barre symbolique pour nous, des deux cents adhérents!

Nous attendions avec impatience de connaître l’identité de notre membre n° 200, que nous avons décidé de célébrer dignement tout prochainement et, Incroyable mais vrai, il s’agit de Thérèse Roch avec qui nous partageons le bureau à Lausanne à son invitation. Je profite ici pour la remercier chaleureusement ainsi que son époux JeanClaude, de leur gentillesse, de leur hospitalité et de leur soutien. Grâce à eux, les conditions dans lesquelles nous travaillons se sont incroyablement améliorées puisque d’un couloir et d’un bout de grenier nous sommes passés à un vrai bureau, où il est possible de travailler et d’être efficace et de recevoir nos membres ou clients. D’ailleurs dès la rentrée d’octobre, la boutique (semences, livres dvd, etc) sera ouverte les mercredis après-midi ou sur rendez-vous puis progressivement une journée supplémentaire à définir d’ici le début de l’année prochaine.

Au chapitre des remerciements, je souhaite aussi faire part ici de ma gratitude particulière et de celle de toute l’équipe de Kokopelli-Suisse à Muriel Gernigon, qui après plusieurs mois d’un travail bénévole très engagé avec nous, a regagné sa Bretagne natale. Nous lui souhaitons bon vent et nous nous réjouissons de la retrouver à l’occasion d’une prochaine visite en Suisse ! Muriel a grandement contribué à la réussite de Mednat 2011 et à la mise en route de la base de données “KOSU” avec Jean-Jacques Rivier que nous remercions du fantastique outil qu’il nous a offert !

Une année bien remplie.sommaire

Nous avons participé cette année à plus d’une vingtaine de marchés et festivals, sans compter les innombrables “post-projections” de “Solutions locales pour un désordre global” où j’ai essayé de répondre aux questions d’un public nombreux, très touché par la magnifique réalisation de Coline Serreau. Autant dire que l’année à été chargée et fort heureusement l’équipe s’est enrichie de nouvelles personnes qui ont pris progressivement des responsabilités.

Kokopelli-Suisse est, en outre, devenue une association conforme au droit Suisse (art.60 et suivant CO) et sans but lucratif. La structure a donc évolué pour être aujourd’hui pourvue d’un Conseil de 9 membres et d’une direction qui travaillent ensemble. Cette étape a également vu la dissolution de l’Association de soutien à Kokopelli-Suisse ASKO, devenue superflue.

Des bénévoles ont rejoint nos rangs et nous permettent de répartir la charge des activités qui jusqu’ici reposaient essentiellement sur les épaules de votre serviteur. J’apprécie à sa juste valeur de partager les rires et les cartons! Nous cherchons encore quelques personnes ponctuellement ou régulièrement, avec des compétences précises : en gestion et comptabilité, en informatique/web, en rédaction, graphisme et décoration. De nouveaux projets démarrent bientôt alors si vous souhaitez offrir vos compétences, un peu de votre temps et rejoindre notre “super équipe”, prenez contact avec nous et envoyez un mini CV à contact@kokopelli-suisse.com
Nous tenons beaucoup à une certaine convivialité, à nos discussions et au partage. Ici un des petitdéjeuner commun occasionnel qui nous rassemble au bureau.

Un tour d’horizon de la base.sommaire

Un p’tit dej de travail au bureau de Florimont à Lausanne avec : Thérèse, Sylvie, Saskia, Monique, Jean-Denis. Un p’tit dej de travail au bureau de Florimont à Lausanne
avec : Thérèse, Sylvie, Saskia, Monique, Jean-Denis.

Sarah s’occupe des adhésions et du secrétariat. Saskia est la juriste de Kokopelli-Suisse, elle s’occupe aussi de la communication interne et opère un premier pas vers une veille juridique en ce qui concerne nos droits (semences, usage des plantes, savoir faire, etc). Sylvie est la responsable boutique, Monique met sur pied marchés, séminaires, conférences et activités pratiques, partage son savoir et avec Claire entretient la flamme de Kokopelli! Celle-ci s’est récemment attaquée à notre pauvre site internet qui très bientôt, fera envie et non plus pitié. Elle assure aussi un certain nombre de marchés et manifestations. Jean-Denis fait des images, s’occupe d’investiguer du côté de l’administration, afin de nous mettre en conformité avec le fisc et les divers services. Il gère aussi une partie de nos projets au jour le jour à mes côtés et son aide est des plus précieuses. Je me demande comment j’ai fait sans eux jusqu’ici. La communication a fait un peu défaut cette année, cela était dû, entre autres, à notre charge de travail en continuelle augmentation. Ce problème est en tête de la liste de nos préoccupations et nous travaillons à nous améliorer de ce point de vue au plus vite ! Merci de votre compréhension !!

Plants de variétés de Kokopelli.sommaire

Nous avons pour la première fois cette année, produits environ 500 plants de tomates, poivrons, aubergines pour répondre à la demande de nos membres et clients dans les différentes régions de Suisse Romande. Ce fut un succès magnifique et nous recommencerons la saison prochaine. Les plants ont été préparés en biodynamie par Enrique et son équipe, de l’Association de la Branche à Savigny, qui accueille des personnes en situation de handicap. Nous publierons en début d’année une liste des variétés disponibles et vous pourrez passer commande en janvier.

100 variétés en culture.sommaire

Kokopelli-Suisse à Vaumarcus avec semences et plantons Kokopelli-Suisse à Vaumarcus
avec semences et plantons

Pour la première fois cette année, une petite centaine de variétés de Kokopelli ont été cultivées chez Regula et Thomas Kalt à Gollion, dans le cadre de leur ferme en transition en permaculture. On se réjouit de cette initiative que nous allons accompagner l’an prochain et ferons les nombreuses photos que nous n’avons pas réussi à faire cette année. Depuis ce printemps nous avons une petite parcelle de jardin potager d’une cinquantaine de m2 en ville, à Lausanne où nous testons quelques unes de nos variétés et où nous recevons des curieux(ses). Cette année les haricots et tomates se sont particulièrement illustrés par l’abondance de leur production et les associations végétales commencent à montrer clairement leur pertinence. À ce titre, j’ai découvert que la mélisse et le basilic semblent les meilleurs copains du jardin.

Séminaires et formation.sommaire

2012 sera placée sous le signe de la transmission et du partage des connaissances, qui est une activité chère à Kokopelli. Nous souhaitons multiplier nos séminaires, conférences et activités d’échanges et de formation. Nous avons eu cette année le plaisir d’accueillir Eric Petiot à Yverdon puis de découvrir grâce à Monique Duss, les mystères et qualités innombrables de l’ortie à la ferme de la Sauge à Cudrefin chez Pascale et Guido Cornuz-Knupfer chez qui nous passons toujours de magnifiques moments. Nous aurons le plaisir d’accueillir de nombreuses personnalités et d’organiser plus de séminaires et d’événements tout au long de 2012.

La Kokomobile.sommaire

Kokopelli-Suisse à Vaumarcus avec semences et plantons Le bus boutique de Kokopelli-Suisse après le relookage de la carroserie
par Manuel et son équipe ; Sylvie, Jean-Denis, Joël, Manuel, Monique
et Saskia devant la Carrosserie Mendes.

Alors que le problème de nos déplacements et participations aux marchés et événements divers auxquels nous sommes conviés se posait de manière insistante, a surgi un beau matin, à la faveur d’une recherche d’un véhicule pratique et pas cher sur le web, ce qui allait devenir notre Kokopelli-mobile! (Un nom sera mis au concours)

Un “Iveco très beau”, dont les images ci-dessous vous donneront une idée. Ce fut un vrai miracle et nous remercions l’ancien propriétaire Monsieur Graber et La Fédération Suisse des Aveugles et Malvoyants, d’avoir accepté notre offre et ainsi de nous avoir permis de matérialiser un de nos projets: partir à la rencontre du public avec un véhicule adapté à des “tournées” d’information et de distribution de nos semences et livres, en dehors des sentiers les plus battus.

Un merci vraiment particulier à Monsieur Manuel Mendes de la carrosserie du même nom, à Lausanne, à José Da Luz mécanicien, et à Thomas Kalt de nous héberger le bébé à l’occasion et de nous avoir aidés. Merci aussi à notre assureur M. Machado, et finalement à Kokopelli à Alès et à Jean-Marc qui nous a aidé à acquérir l’objet en nous offrant 1500 Euros!

Vous verrez peut-être circuler en 2012 notre “camion-boutique-info”. Pour l’accueillir dans votre région et organiser une journée info, nous contacter contact@kokopelli-suisse.com. Au chapitre des transports, je souhaite aussi remercier Edouard et Caroline qui se chargent à l’occasion de nos paquets.

Il y aurait beaucoup à dire encore, mais il faut bien mettre un point final à ce texte et vous inviter à nous retrouver sur les marchés, dans les manifestations et foires de Suisse romande, ou à venir nous voir à Lausanne, dans notre bureau-boutique.

1. www.terrehumaine.org

2. Guillet Dominique, “Semences de Kokopelli”, 10ème édition, page 53.

3. http://www.uniterre.ch/Dossiers/souvAlim.html

4. Des information précises et documents bientôt sur le site de kokopelli-Suisse.


Article Rédigé par :
Joël Vuagniaux
responsable de Kokopelli-Suisse
Contactez Joël
Joël Vuagniaux

Ce site est une création de Étienne Samson, de Ananda Guillet avec l'aide d'Ivan Thé pour la mise en page des articles  ~ Contactez un Webmaster ~